Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Heureux les martyrs qui n’ont rien vu. 


A toi Larbi Ben M’hidi, j’étouffe et j’ai envie de crier ma colère mais je la chuchote pour que tu ne m’entendes pas. La vérité est amère et je ne veux pas déranger ton repos du guerrier.
Aujourd’hui le président de la France néocoloniale était en visite en Algérie qui demeure son département au sud de la méditerranée malgré tes sacrifices. Il est venu pour valider la succession au roi d’Alger Bouteflika IV.


Tu connaissais ce nom pendant la révolution ?  On nous a dit qu’il s’appelait Abdelkader El Mali. Justement Mr Hollande est venu aujourd’hui pour, entre autres, sceller le sort des touaregs du nord du Mali. Vous êtes parti mais la France est restée. La colonisation s’est juste modernisée. Un peu comme la technologie. Il faut vivre son époque non ! 


L a France coloniale a passé le flambeau à la France néocoloniale représentée à Alger par des indigènes qui faisaient les touristes au Maroc et en Tunisie quant tu t’occupais de l’organisation de la révolution avec ton compagnon Abane Ramdhane.


François Hollande est venu pour nous rappeler notre statut d’indigènes qui ne méritent pas la notion moderne de la république.


Si mes larmes ne cessent de se verser et mon cœur de s’étrangler c’est parce que je suis certain que si tu étais aujourd’hui parmi nous et que tu oses condamner à cette mascarade, les traites vont de traiter de TRAITRE. Voila pourquoi, je pleure.

 

Par : Moussa Nait Amara 

Partager cet article

Repost 0