Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aksel, le Chef berbère qui a tué Okba, le premier Daechien d’Afrique du Nord

C’était, il y’a 14 siècles, Aksel, s’opposait radicalement à la conquette des arabes pour l’afrique du Nord amazighe. Il est décrit comme le chef de la puissante tribu des Aourabas des Aurès en Algérie.

À la suite de la défaite à la bataille d’Al Alurit, aux sources de Tlemcen, Aksel s’est converti à l’islam (675). Il aurait réussi à gagner la confiance du chef musulman Abû al Muhadjîr Dinâr et serait devenu même l’un de ses proches collaborateurs.

En 681, Uqba Ibn Nafi’ê, ce conquérant arabe daechien de l’Afrique du Nord, rappelé quelques années plus tôt en Orient, revint en Afrique du Nord. Il se serait vengé de son successeur Abû Dinâr et aurait traité avec dureté Aksel. Il l’aurait fait couvrir de chaînes et l’aurait traîné comme un trophée vivant tout au long de sa chevauchée à travers le Maghreb.

« Parmi les traits insultants qu’il se serait permis envers lui, on raconte le récit suivant : il venait de recevoir des moutons et, voulant en faire égorger un, il ordonna à Aksel de l’écorcher »

Aksel se retira avec colère et ayant égorgé le mouton, il essuya sa main encore sanglante sur sa barbe.
Quelques Arabes s’approchèrent alors et lui dirent : « Que fais-tu Amazigh ? »
À quoi il répondit: « Cela est bon pour les poils »
Mais un vieillard d’entre les Arabes passa et s’écria : « Ce n’est pas la raison, c’est une menace que cet Amazigh vous lance ! »
Alors, Abu Muhadjir Dinar s’adressa à Uqba et lui dit : « Que viens-tu de faire ! Voilà un homme des plus distingués parmi son peuple, un homme qui était encore polythéiste il y a peu de temps et tu prends à tâche de faire naître la rancune dans son cœur ! Je te conseille maintenant de lui faire lier les mains derrière le dos, autrement tu seras victime de sa perfidie. »» (D’après Al-Nowaïri.)

Aksel aurait réussi, en effet, à s’enfuir et à rejoindre ses hommes. Il aurait abjuré l’islam et, s’alliant aux Byzantins, il aurait repris, à la tête d’une importante armée, la guerre contre les arabes.

Il aurait surpris Uqba près de Tehuda, non loin de Biskra et, après une terrible bataille, il l’aurait tué ainsi que la plupart de ses hommes (683).

Suite à sa marche et à sa prise de Kairouan, la place forte des daechiens de l’époque, il aurait berbérisé son nom en « Taqirwant » et fit de Kairouan sa capitale. Il se fit couronner et aurait régné pendant trois ans, de 683 à 686, c’est-à-dire jusqu’à sa mort, à la bataille de Mems, près de Kairouan. Son autorité aurait été reconnue selon l’avis même de certains auteurs arabes ; il aurait traité avec justice ses sujets Amazighs et arabes et aurait laissé ces derniers pratiquer librement leur religion.

Quelques années plus tard, la région s’enflamme de nouveau, avec cette fois-ci, une femme à la tête de la résistance, « Dihya » la Kahina. Selon Ibn Khaldoun, Dihya, (la Kahina) a vengé la mort d’Aksel en ordonnant de tuer tous les daechiens arabes de son royaume.

Aujourd’hui, l’Histoire se répète, et il n’y a que les amazighs qui peuvent éradiquer le « daechisme » en Afrique du Nord.

Partager cet article

Repost 0