Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

14 Juin 2001 - le Volksgeist kabyle opposé aux gangs ethniques arabes

Le jeudi 14 juin 2001, un million de Kabyles descendaient sur la capitale pour une marche revendicative qui restera à jamais une date phare dans les mémoires. A l'époque c'est Monsieur Ali Benflis, qui était le chef du gouvernement, Kabyle.com couvrait cette marche avec des photos et vidéos. Depuis cette date, toutes les manifestations restent interdites à la capitale. Tout le monde s'en souvient parfaitement bien de cette mobilisation immense, de ces milliers des jeunes des différentes régions qui marchaient droit sur la capitale algérienne pour crier leur peine et remettre une plate-forme de revendications au président Bouteflika.

Cette gigantesque manifestation est déterminante dans l'histoire des Kabyles qui ont bravé la folie meurtrière des gendarmes algériens qui assassinaient nos jeunes à l’arme de guerre. En même temps, ce jour-là les Kabyles passaient un message à tous les Algériens qui passivement assistaient en direct au massacre des Kabyles dans la plus parfaite indifférence.

Toute la Kabylie le 14 juin 2001 s’est mobilisée dans la plus grande manifestation de protestation contre le pouvoir jamais organisée jusqu'alors. Un millon de personnes ont convergé sur une ville, en fédérant l’ensemble des partis depuis l’avènement du multipartisme en Algérie. La Kabylie s'élevait comme un seul homme pour défendre les acquis d’une démocratie naissante, exiger le jugement des assassins, tamazight, langue nationale et officielle, etc…

La Plate-forme d’El-Kseur, rédigée à peine une semaine avant cette marche résume les principales revendications de la population de cette nation-région. Une fois arrivés sur la place du 1er-mai, les manifestants doivent faire face à la police qui les empêche de continuer plus loins et qui par les réprimera dans la violence. Les premiers affrontements transforment la manifestation, pacifique à l’origine, en émeute. Des jeunes Arabes d'Alger centre se joignent aux forces de l’ordre pour apportent de l'aide, conformément à l’appel du ministre de l’intérieur de l’époque. Yazid Zerhouni.

Dans le quartier de capitale, des jeunes manifestants Kabyles pris au piège des faubourgs de la ville qu'ils connaissent mal, sont sauvagement agressés par des jeunes en furie qui portent des armes blanches. On assiste à de véritables scènes de guérilla semblables au scènes vécues à Marseille ces derniers jours par des hooligans-casseurs venus des cités. Un homme en civil fonce, avec une voiture, sur des jeunes. Il en tue trois et fait des blessés.

Les Kabyles demeurent toujours les ennemis des Algériens Arabes et malgré cela certains Kabyles tiennent encore à une Algérie unie et démocratique. Les mamans pleurent toujours sur leurs enfants tombés pour une Kabylie libre, laïque et indépendante.

Mokrane NEDDAF (source kabyle.com)

14 Juin 2001 - le Volksgeist kabyle opposé aux gangs ethniques arabes

Partager cet article

Repost 0