Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

ANNIVERSAIRE DU CONGRÈS DE LA SOUMMAM Abane Ramdane revisité à Irdjen

L'événement, en plus de son aspect historique et politique, aura aussi une dimension culturelle.

Peut-on parler du congrès de la Soummam, qui s'est tenu le 20 août 1956 à Ifri Ouzellaguen, sans évoquer, le héros de la guerre de Libération nationale que d'aucuns qualifient, à juste titre, d'architecte dudit congrès? La réponse est, de toute évidence, négative.
La commémoration de l'anniversaire du congrès de la Soummam passe inéluctablement par l'évocation de la mémoire de l'un de ses artisans principaux. Cette année, c'est la commune natale de ce héros (Irdjen dans la daïra de Larbaâ Nath Irathen), qui a été choisie pour marquer l'anniversaire historique.
L'événement, en plus de son aspect historique et politique, aura aussi une dimension culturelle. Ainsi l'ont voulu les organisateurs de cette manifestation qui s'étalera du 16 au 20 août prochain au chef-lieu de la commune d'Irdjen. Cette commémoration est organisée par l'Assemblée populaire communale de celle-ci en collaboration avec la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou. A cet effet, les organisateurs ont fait appel au docteur et écrivain Belaïd Abane (auteur de plusieurs livres sur son oncle Abane Ramdane). Ce dernier, qui promet des révélations sur l'assassinat de Abane Ramdane dans son prochain livre qui paraîtra en 2017, animera une communication à Irdjen pour thème générique «Le congrès de la Soummam ou le triomphe éphémère de la vision politique de Abane Ramdane».
En plus de Abane Ramdane, la commémoration de l'anniversaire du congrès de la Soummam à Irdjen sera aussi l'occasion de raconter le cheminement d'un autre maquisard de la guerre de Libération nationale. En effet, une autre conférence-débat sera animée par Mohand Arezki Chouitem dont le thème sera: «Le commandant Ahcene Mahiouz, itinéraire d'un combattant.» Comme la culture algérienne est un prolongement naturel de cette longue «histoire» de lutte et de combat pour la libération, les organisateurs ont décidé que la commémoration soit diversifiée. D'ailleurs, en guise de slogan, on a choisi: «Irdjen fête la culture et l'histoire». C'est pourquoi, le rendez-vous revisitera aussi la trajectoire d'artistes et de poètes. Le premier n'est autre que Kamel Hamadi. Ce dernier aura droit à un bel hommage. Cet artiste est qualifié par les organisateurs de légende vivante de la chanson. Une exposition de photos lui sera ainsi dédiée en sa présence ainsi que le documentaire de Abderrezak Larbi Chérif intitulé Ger Yenzizen, l'art en fréquence.
Pour que l'hommage ne soit pas amputé du charme que lui conférera la présence d'un ami de l'artiste, à savoir le poète Benmohamed, ce dernier a été appelé à «la rescousse». Il sera présent et il animera un récital poétique. Le récital en question sera intitulé: «Un poète dans le temps et de tous les temps.» Le rendez-vous d'Irdjen, en guise de commémoration de l'anniversaire du congrès de la Soummam, s'annonce riche en couleurs.
Tahar Yami, le président de l'association Irdjen tura, qui fait partie de l'organisation, précise à ce sujet: «La culture s'invite dans la commune d'Irdjen, daïra de Larbaâ Nath Irathen. Sous l'intitulé Irdjen fête la culture et l'histoire», cette édition se tiendra du 16 au 20 août 2016. Le programme de la semaine culturelle vient en prolongement du travail entamé l'année dernière. En effet, les manifestations s'articulent sur les deux volets culture et histoire comme fondements constitutifs de l'identité.
Il s'agit là de s'appuyer sur ces deux leviers pour offrir à la population locale l'occasion de refonder la pratique culturelle et revisiter l'Histoire. Et pour pérenniser la dynamique culturelle de la localité, cette année, plusieurs partenaires institutionnels et associatifs se sont impliqués pour la réussite de l'événement. Cet esprit de travail en commun répond au souci de fédérer les énergies et capitaliser les expériences des uns et des autres.»
Les organisateurs précisent en outre que ce rendez-vous rendra hommage aux grands noms de la culture et de l'histoire, à ceux qui ont fait de leur vie un combat au service de la communauté. «Ils sont un exemple de dévouement, d'action et d'engagement sans faille. Rendre hommage à Kamal Hamadi et Ben Mohamed, évoquer Abane Ramdane et Ahcène Mahiouz constitue juste un signe de reconnaissance et de respect pour ceux qui ont porté haut l'étendard de la culture et de l'histoire. Mais en vérité, bien plus que cela, nous leur devons le fondement de notre personnalité, l'exercice de notre liberté et la pratique de nos différentes actions», ajoute Tahar Yami. Avec «Irdjen fête la culture et l'histoire», la commune d'Irdjen vivra, l'espace d'une semaine, des moments d'hommages, d'échanges et de débats dans des rencontres qui s'annoncent chaleureuses et certainement riches en émotions.
Notons enfin que de nombreuses associations culturelles prendront part à la commémoration de l'anniversaire du congrès de la Soummam dont les activités se tiendront à Irdjen. Il s'agit de Irdjen tura, Les deux rives, Ameziav n lehna de Boudjelil, Amar u Said Boulifa de Adeni, Le défi de Mahriz. Ce rendez-vous avec l'histoire est soutenu par le FCE de Tizi Ouzou et la maison d'édition El Amel.

Par Aomar MOHELLEBI (source l'expression)

Tag(s) : #HISTOIRE

Partager cet article

Repost 0