Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les manifestations suffisent-elles pour libérer la Kabylie ?

La libération de la Kabylie reste l’objectif primordial pour le peuple de ce pays épris de liberté, mais, paradoxalement, il est colonisé depuis siècles. L’adhésion en masse des kabyles au mouvement souverainiste du MAK et les démonstrations du rue des mobilisations sont-ils suffisantes pour se libérer du colonialisme ?

Certainement pas. L’étape de l’organisation et de la propagation du projet du MAK est réussie. L’objectif est atteint. Ferhat Mehenni et ses compagnons ont relevé le défi en fédérant la majorité des kabyles pour un seul et unique objectif qui est leur indépendance, seule garante de leur vraie liberté. Mais l’étape la plus importante aussi, et la plus dure bien sûr, reste l’indépendance. Les kabyles sont plus que jamais appelés à se réunir. Leur force pourra réaliser des miracles.

Si les Kabyles ont réussi en 1962 à libérer toute l’Algérie, en combattant l’une des premières puissances mondiales, il est plus facile aujourd’hui de libérer uniquement leur pays occupé par l’un des pays les plus faibles de la planète. Se constituer en lobby à l’étranger et rester mobilisé est seule solution pour se débarrasser, une fois pour toute, du joug colonial algérien. L’exemple des Kurdes est à suivre. En Allemagne et en France, où ils sont plus nombreux, chaque Kurde cotise pour édifier leur Etat. « Chaque Kurde cotise pour la libération de notre pays. On gère toute une administration et même une armée. Notre Etat est déjà prêt. Notre union est notre devise », nous a déclaré Kardèche, un Kurde d’Irak, qui dit que son peuple est plus que jamais déterminé à se libérer.

Les Kabyles faisaient la même chose en France durant la guerre de libération de l’Algérie. Pourquoi pas aujourd’hui ? Ils sont plus nombreux aujourd’hui en France et dans tous les pays occidentaux. Édifier un vrai Etat kabyle avec des institutions fortes demeure l’unique acte salvateur. Une désobéissance civile sera certainement l’ultime étape d’accéder à l’indépendance. Le régime algérien est plus que jamais faible que personne ne le pense. Un simple drapeau brandi par des supporters du football fait paniquer les institutions coloniales, quoi,alors, dire si les Kabyles se constituent en lobby ?

Lounès B pour Tamurt

Tag(s) : #POLITIQUE

Partager cet article

Repost 0