Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

2Le 21 décembre 2012 pour les intimes, c'est, parait-il, la fin du monde. C'est du moins ce que prédit le calendrier maya. Côté espace, les spécialistes ne voient rien d'alarmant venir vers nous. Alors, une seule question : faut-il vraiment avoir peur ?

 

La fin du monde, c'est pour demain vendredi. Les autorités lancent un cri du cœur à tous ceux, mystiques ou curieux, qui seraient tentés de converger vers le village de l'Aude, refuge prétendu contre la fin du monde. Bugarach et son pic, point culminant du massif des Corbières avec ses 1.231 mètres, sont l'un des endroits du globe où il faut être si l'on ne veut pas disparaître avec le reste de l'humanité le 21 décembre. C'est en tout cas ce que prophétisent les tenants du cataclysme, dont les théories, inspirées du calendrier maya. Jamais une prédiction de fin du monde n’avait été aussi médiatisée. Le 21 décembre est d’ores et déjà une date dont on se souviendra; ce phénomène a été largement amplifié par les medias…

 

L'être humain a-t-il toujours craint la fin du monde, pourquoi ?

Depuis la fin de l'année 2010, de nombreux articles dans les médias rapportent le fait que le petit village de Bugarach, dans l'Aude, est envahi par des centaines de gens étranges qui pensent que le lieu sera épargné par la fin du monde en décembre 2012. À tel point que le maire du village a fait appel à l'armée pour éviter tout débordement ou mouvement de panique le soir du 21 décembre.



La fin du monde est prévue depuis le commencement du monde. Cet évènement est étroitement lié aux religions monothéistes, qui ont une conception linéaire du temps, et non pas cyclique. La "prophétie" des Mayas a certainement fait beaucoup de bruit, pour rien, comme nous nous en rendrons compte dès demain. Pourtant, cela nous invite quand même à réfléchir sur la brièveté de notre vie. Nous sommes justes de passage ici-bas. La Bible dit clairement à ce sujet ! Pourquoi cette date ? Comment le monde doit-il prendre fin ? Que vient faire le village de Bugarach dans cette histoire ?



Nous avons entendu de nos propres oreilles plusieurs confessions religieuses programmer la fin du monde et qui ont eux-mêmes finis par reporter aux calendes grecques cette fameuse fin du monde; Il est cependant fort regrettable de constater que les hommes en bannissant Dieu veulent se substituer à lui en planifiant même la date de la fin de la création. Le mieux que l'on puisse faire est de se rapproché du vrai Dieu et de se mettre chaque instant de notre vie à l'accomplissement des bonnes œuvres et d’aimé son prochain comme si chaque jour était le dernier jour.

Rassurez-vous, demain ça ne sera pas la fin du monde. Mais notre vie ici-bas se terminera un jour et il est important d'être prêt à rencontrer Dieu. Etes-vous prêt ?

Mokrane NEDDAF     (source, kabyle.com) 

Partager cet article

Repost 0