Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hollande.pngC’est quand même beaucoup de bruit dans la presse internationale sur les propos de président Français , sur l'Algérie . Hollande voulait-il plaisanter sur le fait que l'Algérie est à feu et à sang ? cette blague bien plus dirigée contre l'Algérie. Les blagues potaches en publique ont leurs limites quand on est représentant de tous les Français surtout quand une grande part vient de ce pays (Algérie) !!!!

Croyez-vous vraiment qu’un président ne sais pas ce qu’il dit? Et dire que de part et d’autre, au niveau officiel, on souhaite tourner la page de cet incident qui a enflammé la toile et les médias, provoqué des réactions en cascade chez la classe politique autant algérienne que française.

Il ne faut pas exagérer c'était juste une boutade. De là à en faire un incident diplomatique faut vraiment pas avoir grand chose dans le cerveau ! Heureusement que la presse d'investigation fait bien son boulot. L'humour et la politique ne font pas bon ménage. il ne regrette pas ses propos, il regrette la compréhension qui en a été faite. Il fallait en effet comprendre que ce n'était pas une blague !! Trop fort François...

Mais le plus grave dans cette affaire, c'est qu'il l'ait fait dans le cadre d'une réunion communautariste, laissant entendre qu'il acceptait d'opposer les communautés les unes contre les autres alors que sa fonction devrait être celle de rassembler l'ensemble de la nation et il serait bon, dans l'analyse journalistique, de rapprocher cet évènement (plaisanterie limite du chef de l'état lors d'un dîner communautariste),

On ne peut que se poser la question si une "blagounette" similaire eut émané de p.ex. J.M.Le Pen... Maladresse insigne, faute diplomatique grave, preuve d'incompétence absolue assez !

Le 16 décembre, le président français François Hollande avait déclaré sur le ton de la plaisanterie devant le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls était rentré d'Algérie «sain et sauf». «C'est déjà beaucoup», alors qu'il y a eu hier soir une réaction officielle algérienne, celle du ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra qui a qualifié la boutade et d’ailleurs, plusieurs partis politiques ont vite réagi à cette sortie de piste diplomatique du président français.

Un président de la République est sensé savoir parler. Il n'est pas censé "rigoler", faire des "plaisanteries" sur aucun sujet politique (politique étrangère compris). Ce monsieur prend sa fonction à la rigolade. Et ses excuses sont d'une grossiereté inouie ; il ne regrette même pas ses propos, il regrette les interprétations qui en ont été faites ! C'est donc les autres qui ont tort ? Lui, il parle très bien et les autres comprennent mal ?

Ce dérapage verbal du président français avait été critiqué aussi en France par une partie de la classe politique française.

Les dirigeants Algériens font monter la mayonnaise pour faire oublier leur politique économique désastreuse à leur population. tel que corruption, le viol, le terrorisme, les kidnappings et le rejets des minorités !

Mokrane NEDDAF    (source, kabyle.com) 

Partager cet article

Repost 0