Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Mouloud.png

Né le 23 février 1953 à Timezrit dans le département de Bouira, à l'époque de l'Algérie française, Mouloud Aounit était arrivé très tôt à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), ville où il a fait toute sa carrière.



Il aura marqué de manière profonde l'association antiraciste par son intense intérêt pour la vie et pour les gens, par sa curiosité intellectuelle, une vaste culture. Le militant associatif et politique, marié et père de deux enfants, a succombé aux suites d'une tumeur au cerveau à l'hôpital de la Salpêtrière à Paris.

 

 

Il obtient en 1974 son baccalauréat au lycée Henri-Wallon d'Aubervilliers. Il adhère pour la première fois au Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). En 1979, à l'occasion de sa maîtrise de sciences économiques, il rédige un mémoire sur « Le coût économique de l’immigration.Mouloud Aounit "n'était pas très connu du grand public mais il a écrit une petite ligne (dans l'histoire du mouvement antiraciste)".

 

 

Mouloud Aounit, ancien président du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap), ex-participant de la Marche des Beurs, il avait participé à la Marche des beurs pour l'égalité contre le racisme en 1983 et avait été élu au conseil régional d'Ile-de-France de 2004 à 2010 est mort vendredi à l'âge de 59 ans, le monde associatif saluant un "homme de conviction", "têtu", "souvent contesté mais libre". Essentiellement contribuer à la marche pour l'égalité de 1983, il aura fortement contribué au dialogue entre les cultures.De 2008 à 2011, il est l'un des quatre membres du Collège de la Présidence de ce même mouvement. Au Congrès de janvier 2011, il est nommé Président d'Honneur sans mandat de représentation du mouvement pendant que la responsabilité du MRAP et la fonction de porte-parole sont assurées par un Collège de quatre co-présidents dont il ne fait plus partie.Il laissera à tous ses compagnons et compagnes de militance le souvenir fort de celui qui aura jusqu'au bout refusé de renoncer. Il a consacré toute sa vie au combat contre le racisme, quels qu'en soient les victimes ou les auteurs, et aura marqué de manière profonde l'association antiraciste par son intense intérêt pour la vie et pour les gens.Le cinéaste Jean-Michel Riera avait commencé à réaliser un documentaire sur cette grande figure de l'antiracisme.

 

 

De nombreuses autres personnalités lui ont rendu hommage vendredi, à l'image François Hollande a salué la mémoire de l'ancien président du Mrap, dont l'action "aura fortement contribué au dialogue entre les cultures, au sein de la communauté nationale, un militant infatigable de la lutte contre le racisme, un homme de caractère et de conviction, révolté par les injustices, les discriminations et toutes les formes de racisme. C'était un homme attachant en même temps qu'un combattant acharné.Il reste tant à faire dans le monde d'aujourd'hui pour faire reculer les réflexes de replis identitaires, nationalistes et communautaristes qui minent nos sociétés. C'est en prolongeant cet engagement en faveur de l'amitié entre les peuples que sera rendu à Mouloud Aounit le plus fidèle hommage", écrit de son côté Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste.

 

 

Mokrane NEDDAF     (source, kabyle.com) 

Partager cet article

Repost 0