Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Intervenant lors d’une conférence, organisée par l’association des enseignants de tamazight de la wilaya de Tizi-Ouzou, Ramdane Achab a souligné que "l’Etat est appelé à engager des mesures politiques très fortes pour la protection de cette langue, aujourd’hui menacée de disparition."

Ramdane Achab, chercheur en tamazight, auteur et éditeur.

 

Ramdane Achab, chercheur en tamazight, auteur et éditeur.

 

Ces mesures consisteront, entre autres, à la mise en place "d’institutions qui vont prendre en charge cette langue en termes d’aménagement, d’enseignement, de promotion (...), de manière plus efficace que ce qui se fait actuellement", a-t-il expliqué, ajoutant que les mesures engagées par l’Etat pour la promotion de cette langue à travers, notamment, sa constitutionnalisation en tant que deuxième langue nationale, son introduction dans les médias lourds et dans le système scolaire, "restent insuffisantes et n’ont pas abouti à la promotion de cette langue qui est en continuel déclin", selon lui.

 

Le conférencier, qui a suggéré aussi la mise en place d’une "protection juridique" de cette langue et d’une académie de la langue Amazighe, a estimé que la situation de "recul de tamazight dans les régions berbérophones a été principalement induite par la déstructuration du système sociétal berbère et l’influence exercée par d’autres langues."

 

"La désorganisation de la société berbère a commencé durant la période du colonialisme français, et a eu pour conséquence la création de grands écarts entre les différents parlers berbères (Kabyle, Chaoui, Mozabite, Targuià)", a-t-il indiqué, relevant que ces parlers, qui présentaient si peu de différences jusqu’au début du 19ème siècle, se sont tellement éloignés les uns des autres que "les berbérophones ont, aujourd’hui, du mal à se comprendre entre eux".

 

Si Ramdane Achab sort de sa réserve c'est que l'heure est grave. Car ce chercheur et éditeur n'a pas pour habitude de parler dans le vide. Il est connu pour ses analyses particulièrement justes et son sérieux. Cette déclaration sur les risques de disparition de tamazight est le cri de coeur d'un militant engagé pour tamazight.

 

R.N./APS (source le Matin dz)

Tag(s) : #CULTURE

Partager cet article

Repost 0