Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

1349727701Le nom du pharaon berbére se présente sous une foule de formes: Chachnak, Shoshong, Sheshong, Schichaq, Schischak…, ou Sesac dans la bible où il serait cité 6 fois. Son nom pourrait signifier en égyptien : avide de fin lin. Cette ville du Botswana, nommée Shoshong , aurait-elle quelque chose à voir avec ce roi berbère? Mystère historique et boule de gomme amazigh.

Botswana, Afrique

 

Liste de Villes de Schischak

Pharaon Schischak (945-924 av. JC) envahit Israël et Juda en 925 av. JC et emporta les trésors du temple de Jérusalem. La Bible rapporte l’attaque du point de vue de Juda (2 Chron 12), mais la liste de Schischak donne bien plus de détails, comprenant les noms de 150 villes dont la plupart ne peuvent être localisées de nos jours. Les académiciens ont débattu sur la manière de lire cette inscription, la majorité s’accordant néanmoins sur la mention de ces villes: Thaanac, Beth-Shean, Rehob, Mahanaïm, Gabaon, Beth-Horon, Megiddo, et Arad.

http://www.biblelieux.com/karnak.htm

Extrait de l’Encyclopédie New and Complete History of The World (pages 62 et 63)

Shoshong, le pharaon de La 22 eme Dynastie.

Quand Jéroboam, le leader de la révolte contre Salomon et, plus tard, le premier roi d’Israël, a été exilé en Egypte, il n’a pas trouvé là- bas l’allié de Salomon, en l’occurrence la Dynastie Tanite. Celle-ci, menacée d’invasion de l’extérieur et de complots de l’intérieur et, se trouvant devant des peuples réfractaires à la vie militaire, il etait devenu (aux chefs) très imprudent d’appeler à l’aide aux mercenaires étrangers en particulier les libyens. Une vaillante armée de libyens a été, certes, formée, mais elle contenait beaucoup d’éléments d’une très grande ambition. Leurs leaders avaient fini par prendre tous les hauts postes de commandement. Les chefs des cités étaient au plus fort de leur pouvoir, formant une aristocratie de soldats presque indépendante, qui faisait et défaisait les rois à sa guise.

Sous le règne du dernier des Tanites, un de ces généraux, Shoshong (Sesac, dans la bible), prince de Bubaste (Egypte), avait tous les pouvoirs. Il a été traité de majesté et « Prince des princes ». Il était le commandant en chef des libyens et sera connu sous le nom de « l’homme qui a le droit de parler face à face aux dieux ».

Son fils ainé épousa la fille du pharaon, la princesse héritière. Son deuxième fils devint le grand prêtre d’Amon et conséquemment, le maitre de Thèbes. Quand le roi Tanite a disparu, Shashong lui succéda par la force des circonstances (22eme dynastie) et se retrouva reconnu par les 2 Egypte et la Nubie. L’Ethiopie lui échappa, elle était entre les mains des prêtres-rois, descendants des Hir-Hor qui s’étaient refugiés là- bas faisant de Napata leur capitale. Thèbes est effectivement abandonnée, ses habitants vivaient dans une extrême pauvreté, ils n’avaient d’autres ressources que celles venant du pillage des tombes des anciens rois. Shoshong, une fois maître de toute l’Egypte, aiguisa d’avantage ses rêves et se mit à espérer à remettre son armée en marche en direction de la Syrie. Par conséquent il supporta toutes les révoltes qui se sont soulevées contre le roi Salomon. Il accueillit avec impatience Jéroboam qu’il maria à sa reine sœur.

 

Tôt, dans la tourmente consécutive à la mort de Salomon, Shashong envahit la Judée et pilla Jérusalem, son temple et ses palaces. Ces exploits faciles, il les enregistra sur le mur du temple de Karnak.

Dans le but d’éclipser, si possible, ses plus grands prédécesseurs, il dénombra les plus petits hameaux au nombre considérable de plus de 100 et nomma chaque hameau plusieurs fois sous des noms différents. Au fait, il (son influence) n’a pas été au delà de Megiddo. Il est mort quelque temps plus tard sans avoir eu le temps de savourer les fruits de sa victoire.

Egypte aux 9 eme et 8 eme siècles avant Jésus Christ.

Juste quand l’Assyrie est devenue encore une fois importante, l’Egypte est déjà trop affaiblie pour lui résister. A chaque dynastie succédait une autre dynastie, l’une chassant l’autre. Celle de Shashong qui a régné à Bubaste a été déposée par la 23eme dont le siège était à Tanis…. (Traduit de l’anglais par RC)

http://books.google.com/books?id=gkRIAQAAIAAJ&pg=PA62&lpg=PA62&dq=pharaoh+shoshong&source=bl&ots=mtox2nyX2I&sig=yN7QNrWCqmqF-MQnIhBC9zmNYbM&hl=en&sa=X&ei=1HgOT8_IMorgsQKiwujlAw&ved

 

Notes :

Bubaste: Ville fameuse d’Égypte. Elle est assise sur le bord oriental du bras du Nil le plus avancé vers l’Arabie. Ezéchiel la menace des derniers malheurs de la part de Nabuchodonosor, roi de Babylone.

Nubie : La Nubie est aujourd’hui une région du nord du Soudan et du sud de l’Égypte, longeant le Nil

Napata : Ancienne ville de Nubie, située en aval de la quatrième cataracte du Nil.

Des clercs thébains, amoniens orthodoxes, fuyant l’autorité des dynastes libyens (XXIIe dynastie), s’y réfugièrent ; ils fondèrent une royauté théocratique, rivale de Thèbes. Piankhi, roi-prêtre de Napata (vers 750 avant J.-C.), parvint à conquérir militairement toute l’Égypte, fondant la XXVe dynastie, dite koushite ou « éthiopienne ». Vestiges du grand temple d’Amon et de la nécropole à pyramides.

A205290 341448492604693 1041384811 nmon : Le temple d’Amon à Louxor ou Opet du sud1 est un temple égyptien voué au culte d’Amon. Situé au cœur de l’ancienne Thèbes, il fut construit pour l’essentiel sous les XVIIIe et XIXe dynasties

Thèbes (aujourd’hui Louxor) est le nom grec (Thebai) de la ville d’Égypte antique Ouaset (« Le sceptre » ou « La Puissante »), appartenant au quatrième nome de Haute-Égypte.

Temple de Karnak Situé à deux ou trois kilomètres au nord du temple de Louqsor à Louxor, l’ancienne capitale Thèbes, le temple de Karnak est divisé en trois parties distinctes, les grecs l’appelaient Hermonthis.

Megiddo : Ville de la Palestine antique prés de la moderne Haïfa en Israel. On l’appelait la ville qui valait à elle seule 1000 villes.

Tanis : Tanis est le nom grec de l’antique Djanet (Djâni en copte), un important site archéologique au nord-est de l’Égypte sur la branche tanitique du Nil.

Selon : http://www.enseignemoi.com/bible/strong-biblique-hebreu-shiyshaq-7895.html

Signification de Schishack= avide de fin lin (en égyptien)

Shiyshaq a été trouvé dans 6 verset(s) :

Référence | Verset 1 Rois 11 : 40   Salomon chercha à faire mourir Jéroboam. Et Jéroboam se leva et s’enfuit en Egypte auprès de Schischak (Shiyshaq), roi d’Egypte; il demeura en Egypte jusqu’à la mort de Salomon.

 

1 Rois 14 : 25   La cinquième année du règne de Roboam, Schischak (Shiyshaq), roi d’Egypte, monta contre Jérusalem.

 

2 Chroniques 12 : 2   La cinquième année du règne de Roboam, Schischak (Shiyshaq), roi d’Egypte, monta contre Jérusalem, parce qu’ils avaient péché contre l’Eternel.

 

2 Chroniques 12 : 5   Alors Schemaeja, le prophète, se rendit auprès de Roboam et des chefs de Juda qui s’étaient retirés dans Jérusalem à l’approche de Schischak (Shiyshaq), et il leur dit : Ainsi parle l’Eternel : Vous m’avez abandonné; je vous abandonne aussi, et je vous livre entre les mains de Schischak(Shiyshaq).

 

2 Chroniques 12 : 7   Et quand l’Eternel vit qu’ils s’humiliaient, la parole de l’Eternel fut ainsi adressée à Schemaeja : Ils se sont humiliés, je ne les détruirai pas, je ne tarderai pas à les secourir, et ma colère ne se répandra Pas sur Jérusalem par Schischak (Shiyshaq);

 

2 Chroniques 12 : 9   Schischak (Shiyshaq), roi d’Egypte, monta contre Jérusalem. Il prit les trésors de la maison de l’Eternel et lestrésors de la maison du roi, il prit tout. Il prit les boucliers d’or que Salomon avait faits.

 

Par Rachid C

Partager cet article

Repost 0