Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

261546 2206312242816 1397718467 2649411 8142852 n

DDA Slimane Azem  c’est une Bibliothèque  Kabyle.  

Poète et chanteur kabyle né le 19 septembre 1918 à village d’Agouni Ggeghrane   dans la commune des Ouadhias  et mort à Moissac (Tarn et Garonne) le 28 janvier 1983.  Rien ne prédestinait ce fils d’un modeste cultivateur à un parcours  musical écolier plutôt médiocre, il est intéressé  que pour les Fables de la Fontaine  qui  influenceront  tous  ses écrits et  compositions.

 A l’âge de 11 ans, il devient employé  agricole  chez  un  colon de Staoueli dans  la banlieue  d’alger.   Slimane Azem  arrive  en France  dès 1937 et entame une autre vie  très tôt  dans  les tourments  de l'exil. Sa première chanson : a Mûh a Mûh consacrée  à  l'émigration paraît  dès le début des années 1940, elle  servira  de  prélude  à  un répertoire  du savoir et de sagesse Kabyle  et  varié  qui  s'étend  pour  une  période  d'un demi-siècle environ.

 Là il raconte les problèmes de la vie quotidienne vécue par ces frères kabyles immigrés avec la préfecture à l’époque. Pour  une régularisation administrative ; la fameuse carte de résidence !

 Slimane Azem  s’est fait le porte-parole  et  défenseur de  sa  culture  Berbère  durant  toute  sa  vie. Dès 1937  à  1940, il a travaillé dans  les aciéries de Longwy. Ensuite mobilisé à Issoudun, il est réformé  puis  fait  prisonnier  en  Allemagne.

 Il  s’est  libéré  à  l’âge 27 ans par  les soldats américains, puis  s’installe à Paris  dans le 15eme  où il prendra  la  gérance d’un café. Mohamed El-Kamal  le à encourager et le conseille   à  enregistrer  son  première  disque  ou il y’avait  la chanson "A Mûh a Mûh"; dans  ce  café  qu’il  anime des soirées pendant les week-end  aussi  à d’autres   occasions,  là s’est fait remarque  sage,  un visionnaire,  il  commence à éveille  les consciences des gens pour sa culture berbère et devient un  chanteur célèbre. 

Sa poésie assez raffinée et appréciée de tous les Kabyles, le classait comme le plus grand sage  de tous  les  temps. Ses sketchs et ces proverbes  plein  de sens et d’humour et  ses mélodies très  apprécier  et assez aime de tous. Jeunes,  âgée sensibles à ces chansons  ajoutaient de la dose aux émotions d’une âme qui avait tant souffert  d’un exil forcé : daghriv  davarni  di  tmura m-denn.

Même  pendant  la guerre  de l’algerie  Da Slimane na pas reste  indifférent  pour  son pays et surtout  avec  les évènements  de l’opération jumelle  en 1959  en kabylie  avec  l’une de ces chansons, dit:  Effeɣ ay ajraḍ tamurt-iw, il est très  amoureux de sa Kabylie  même juste  après  le soulèvement de printemps Berbère de 1980 qui nous dit  dans l’une de ces chansons :  Ghef  Teqbaylit  yuli was. Il faut préciser que Slimane Azem, très  attacher vieux patrimoine culturelle berbère, a «fait parlé» les animaux  à  l’exemple  de la Fontaine.

Après l’indépendance  de l'Algérie, il fut très critique à l'égard  du régime arabo-terroriste  d’Algérie, et sera  en conséquence interdit de diffusion sur les ondes algériennes depuis 1965 et jusqu’ à 1988  et  qu’aucun  journal  ne  parla  de lui à  cette époque, mais  demeure toujours  vivant  à  travers  son patrimoine artistique, ses chansons et ses paroles  pleines de savoir, il a chanté  aussi plusieurs thèmes qui touchent à la société: l’espoir, la liberté,  la solidarité, l’amour, l’union, la Paix, l’injustice, la politique  ect…Il a éveille  toute une génération  et il sait comment  trouver  les mots  qui  faut  est le plus  aime  de tout le monde, (homme, femme, jeunes, âgée, intellectuelles, ouvriers et commerçant). Et ses disques ne circulent que sous le manteau et ces chansons  écouter en famille.

 Et  commentaient continuellement et dans toutes  les discussions, souvent on illustrait toute situation en citant des expressions entières  chantées par lui et ces chansons sont toujours d’actualité. Pour moi  s’approuve  que notre culture  est riche  et vivante.

Normalement ces textes (chansons) devaient être enseignés  à l’école pour des générations  d’actuelles et avenir !

Il ne renie pas ses racines paysannes agriculteur  Kabyle  et  consacre  une  bonne  partie  de ses gains dans l’achat d’une ferme à Moissac, où il passe une bonne  période pendant  toute  l’année  à cultiver sa nostalgie dans ses plantations de figuiers et d’oliviers  et  d’autres cultures. Pourquoi  le pouvoir  arabo- terroriste  ayant  interdit  son retour en  Kabylie?

Ses disques sa se vend  que  chez  Madame  Sauviat, la seule  disquaire qui les vend à cette époque des albums d'artistes de l’Afrique  du nord  et orientaux. Cette femme, d’origine auvergnate, dont les héritiers  gèrent  jusqu’ à maintenant   la boutique  située  Boulevard  de  la  Chapelle  dans  paris 18eme.

En 1970 il obtient avec la chanteuse Noura, un disque d’or l’imposant comme une des meilleures ventes parmi  d’autres. Il devient, en même temps comme  des grandes vedettes françaises. Dad Slimane Azem; il était et il reste pour toute une génération des Kabyles par-dessus  un sage, un savant,  une école, un exemplaire de lutte  pacifique et le poète le plus écoutent et surtout le plus aiment .

 

Mokrane NEDDAF

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :